Moteur de Recherche dans l'Industrie Pharmaceutique [websites sélectionnés]

Loading

jeudi 30 juillet 2009

Top 10 mondial des biotechs santé, publié en 2009

contract pharmaDans son numéro de Juillet/Août 2009, le magazine Contract Pharma publie le classement mondial des 10 premières sociétés de biotechnologie médicale, les biopharmaceutiques, en prenant en compte les chiffres d'affaires 2008 en dollars , c'est-à-dire avant les dernières grandes fusions acquisitions des laboratoires de l'industrie pharmaceutiques :

1- Amgen $14,687
2- Genentech $10,531
3- Novo Nordisk $8,989
4- Merck Serono $7,338
5- Baxter BioScience $5,308
6- Biogen Idec $3,968
7- Genzyme $3,751
8- CSL Ltd. $2,961
9- Allergan $1,311
10-Alexion Pharma $259

dimanche 26 juillet 2009

SNITEM Vision 2012 : enjeux et perspectives des technologies médicales face à la crise

SNITEMParis, le 29 juin 2009 – 10 mois après le véritable déclenchement de la crise financière et économique mondiale, le SNITEM dresse le premier bilan des conséquences pour les entreprises de technologies médicales et se projette vers l’avenir. Au programme : perspectives de développement et enjeux de santé publique.
Technologies médicales : un secteur impacté en 2009 / 2010
Inscrites dans un ensemble très diversifié, les technologies médicales représentées par le SNITEM (Syndicat national des technologies Médicales), sont associées à une trentaine de groupes sectoriels. Elles sont très présentes dans les établissements de santé et de plus en plus au domicile.
De fait, si les prévisions du SNITEM indiquent, une stagnation du marché en 2009 associé à son périmètre, voire une baisse si la tendance du premier trimestre se confirme pour le taux de croissance annuel des ventes en valeur (+5.07 % pour 2007 versus 2006, +1.79% pour 2008 versus 2007) concernant 14 groupes sectoriels à panel identique (mêmes périmètres de produits et mêmes entreprises), certains secteurs subissent la crise de plein fouet. En effet, pour sa part, l’imagerie (équipements lourds) a vu une baisse d’ enregistrements de commandes de 18,29% entre le 1er trimestre 2008 et le 1er trimestre 2009 et sur les mêmes périodes, le chiffre d’affaires réalisé pour le secteur des équipements de monitorage, de ventilation assistée et des dispositifs de perfusions, est en baisse de 30,34%. Dans le même temps, d’autres segments, comme les défibrillateurs automatisés externes (DAE) notamment, ont connu une accélération de la croissance de leur marché pour la période 2007 – 2008 par rapport à la période 2006 – 2007 et ce depuis le décret n° 2007-705 du 4 mai 2007 relatif à l’utilisation des DAE par des personnes non médecins et modifiant le code de la santé publique (dispositions réglementaires)...
(...)
...Le SNITEM : soutenir et laisser l’innovation s’exprimer
Parmi les enjeux majeurs auxquels le SNITEM a décidé de répondre pour la période 2010 / 2012, soutenir et laisser l’innovation s’exprimer est capital. A cet égard, Odile Corbin souligne que « le SNITEM souhaiterait que les entreprises puissent, avec l’aval de la société savante, demander à la HAS l’évaluation d’un acte innovant associé à un produit innovant. ».
Par ailleurs, pour une activité nouvelle telle que la télémédecine qui remporte un grand nombre d’innovations, il importe d’évaluer l’impact de son déploiement sur le système de soins (organisation, productivité, qualité de vie…). Le SNITEM se réjouit que la HAS ait décidé de s’en saisir.
En outre, s’agissant de la télémédecine, il importe que son déploiement soit le plus rapide possible et qu’elle puisse fonctionner sur la base de modèles économiques auxquels le SNITEM est en train de travailler.
Depuis 1 an, le SNITEM a élargi son champ d’activité des dispositifs médicaux aux Technologies de l’Information et de la Communication Santé (TICs). Cette ouverture participe pleinement de la volonté du SNITEM de soutenir l’innovation. Ainsi, au-delà des grands groupes, tel Intel qui vient de rejoindre le SNITEM, c’est l’ensemble des PME et TPE françaises des TICs (technologies de l’information et de la communication en santé) qui pourront aujourd’hui bénéficier de l’expertise et du soutien du SNITEM pour assurer leur développement et leur accompagnement dans les arcanes du système de santé... lire tout le PDF du Communiqué de Presse du SNITEM -

mercredi 22 juillet 2009

médicaments par classes thérapeutiques en 2008, tableau Top 15 ventes mondiales des laboratoires

Tableau (classement) Top 15 des ventes mondiales de l'industrie pharmaceutique par classes thérapeutiques en 2008, les traitements anticancéreux confirment leur première place et ont pour la deuxième année consécutive le chiffre d'affaires le plus important (voir chiffres 2006 et chiffres 2007) :


ventes mondiales des laboratoires pharmaceutiques par classes thérapeutiques en 2008cliquer sur le tableau pour l'agrandir


dimanche 19 juillet 2009

Plan Antibiotiques 2002-2007 en France: comment évaluer un programme de santé publique

Inserm02/06/2009 - Comment évaluer un programme de santé publique ? L'exemple du plan Antibiotiques 2002-2007 en France - Depuis le lancement du Plan national « Pour préserver l'efficacité des antibiotiques », marqué par la campagne "Les antibiotiques, c'est pas automatique", des chercheurs de l'Institut Pasteur et de l'Inserm collaborent avec la Caisse Nationale d'Assurance Maladie (CNAM) pour évaluer l'impact du plan sur la consommation d'antibiotiques des Français. Après avoir analysé près d'un demi-milliard de données collectées sur cinq ans (2002-2007), ils publient aujourd'hui leurs résultats dans PLoS Medicine : c'est la plus vaste étude d'analyse des retombées d'un plan national d'optimisation de la consommation d'antibiotiques jamais réalisée à ce jour. Ce travail constitue une expérience de recherche en santé publique unique sur un plan international qui pourrait servir d'exemple à l'évaluation d'autres programmes de santé publique de ce type dans le monde.

Dans le cadre du plan national « Pour préserver l’efficacité des antibiotiques » à l’initiative du ministère de la Santé, la campagne autour du thème "Les antibiotiques, c'est pas automatique" menée de 2002 à 2007 par l’Assurance Maladie avait pour objectif de réduire de 25% en cinq ans l'utilisation d'antibiotiques dans la population française ; elle ciblait particulièrement les infections respiratoires virales chez les jeunes enfants, chez lesquels plus de 50% de prescriptions d’antibiotiques était jugées inutiles devant les origines souvent virales de leurs infections.


Institut Pasteur

L’impact de la campagne nationale a été analysé dans l'unité de Pharmacoépidémiologie et maladies infectieuses dirigée par Didier Guillemot à l'Institut Pasteur (Inserm U657). Ce travail s’est basé sur les données individuelles des patients, informatisées et anonymes, provenant des remboursements des frais de santé de caisses d’assurance maladie (l’Assurance Maladie et le Réseau Social des Indépendants). Ces données individuelles comprennent les informations relatives au médicament (toujours délivré accompagné d'un code-barre qui permet l'identification du produit particulier, son dosage spécifique, sa formulation, son fabricant), la date de prescription, le sexe du patient, sa date de naissance et sa région de résidence.

Parallèlement, les données sur les syndromes grippaux étaient fournies par le réseau Sentinelles (Inserm U707), et les données démographiques par l'INSEE (Institut national de statistiques et d'études économiques).

Au total, sur la période 2002-2007, plus de 450 millions de prescriptions individuelles d'antibiotiques ont fait l'objet de remboursements et chacune a été analysée par les chercheurs. Ils ont ainsi pu, semaine par semaine, région par région, et suivant les tranches d'âge, mesurer les variations de la consommation d'antibiotiques en France au cours de la campagne nationale... lire le communiqué de presse de Pasteur ou le PDF de l'INSERM -

jeudi 16 juillet 2009

Les budgets recherche et développement des laboratoires pharmaceutiques en 2007

Les 20 premiers budgets R&D de l'Industrie Pharmaceutique en 2007 :

budget 2007 R&D des laboratoires pharmaceutiques
(1- Pfizer 2- Johnson & Johnson 3- Roche 4-Sanofi-Aventis 5- Novartis 6- GSK 7- AstraZeneca 8- Merck 9- Eli Lilly 10- Bristol Myers Squibb 11- Amgen 12- Wyeth 13- Schering Plough 14- Boehringer 15- Abbott 16- Takeda 17- Merck KGaA 18- Daiichi Sankyo 19- Astellas 20- Novo Nordisk)

source : Les Echos
(article du 09/04/09 : le casse-tête de la recherche) /Commission Européenne
voir aussi classement R&D 2008 selon Pharma Exec 50.

dimanche 5 juillet 2009

BIOTECHNICA 2009 : Salon des biotechnologies et des sciences de la vie

BIOTECHNICA 200923 Juin 2009 - Pleins feux sur l'activité, le développement commercial et le transfert de connaissances - Thèmes centraux : la bioinformatique, l'ingénierie des protéines, la médecine régénératrice et le financement - Deux premières en 2009 : « BIO-IT World Europe » et « PEGS Europe » - Pour la première fois également, incorporation du nouveau congrès « bone-tec 2009 » consacré aux techniques modernes de régénération osseuse - Nouveauté : conférence « Bio@Venture » destinée aux investisseurs et aux personnes à la recherche d'un financement -

Le compte à rebours est lancé : dans une centaine de jours, BIOTECHNICA, le principal salon professionnel européen du secteur des biotechnologies et des sciences de la vie, ouvrira ses portes à Hanovre. « Malgré les événements actuels sur les marchés mondiaux, nous abordons le salon BIOTECHNICA de cette année en toute confiance. Une foule d'innovations seront présentées et de nombreux nouveaux thèmes seront abordés, de sorte que le salon ne manquera pas de susciter l'intérêt et la participation des visiteurs dans le secteur des biotechnologies », déclare Stephan Ph. Kühne, qui siège au conseil de direction de Deutsche Messe AG à Hanovre. « Cet événement est unique en ce qu'il combine salon professionnel, congrès, évènement de partenariat, remise de prix et plateforme de recrutement afin de répondre avec une efficacité optimale aux besoins du marché des biotechnologies. Il offre aux exposants comme aux visiteurs une plateforme idéale de développement de nouvelles initiatives commerciales, d'entretien des relations d'affaires existantes et de partage des connaissances avec leurs homologues professionnels ».

BIOTECHNICA 2009 ouvrira officiellement ses portes le 5 octobre en présence du Docteur Philipp Rösler, ministre des Affaires économiques de Basse-Saxe, ainsi que du Docteur Stefan Marcinowski, membre du conseil d'administration de BASF et Président de la DIB, l'association allemande du secteur des biotechnologies. L'Australien Kary Mullis, lauréat du prix Nobel de chimie en 1993 et inventeur de la PCR (réaction en chaîne de la polymérase), interviendra également lors de la cérémonie d'ouverture. Ces conférenciers invités présenteront également le prix EUROPEAN BIOTECHNICA AWARD, d'une valeur de 100 000 Euros, décerné pour la septième année consécutive par la Deutsche Messe aux entreprises innovantes du secteur européen des biotechnologies... lire le communiqué de presse BIOTECHNICA 2009 -