Moteur de Recherche dans l'Industrie Pharmaceutique [websites sélectionnés]

Loading

mardi 27 octobre 2009

Autorisation de produire sur le territoire français des génériques de molécules avant l'expiration de leur brevet

extrait de l'article publié le 27 Octobre 2009 sur MyPharma Editions :
...Concrètement l’Etat, le Fonds Stratégique d’Investissement et les laboratoires pharmaceutiques ont affirmé leur objectif de développer le savoir-faire français dans le domaine des biotechnologies, d’accroître le potentiel de sociétés sur le territoire et d’accélérer la mise sur le marché de leurs produits en mettant en place un fonds d’investissement ciblant des entreprises qui se développent sur le territoire français....

...Maintenir l’emploi industriel”

"...Souhaitant “maintenir l’emploi industriel” en France, Nicolas Sarkozy a également déclaré que la France allait “soutenir les industriels acceptant que les génériques de leurs médicaments soient produits en France quelques semaines avant l’expiration de leur brevet. L’Etat s’est par ailleurs engagé à “conforter” la pratique de prix différents pour les médicaments destinés à l’exportation de ceux pratiqués -et réglementés- pour les produits distribués en France...."
source : lire l'article de MyPharma Editions Publié le 27 Octobre 2009 -

Lancement d'InnoBio : fonds d'investissement dans les biotechnologies

AFP (26 Octobre 2009) - PARIS — Nicolas Sarkozy a annoncé lundi, lors d'une réunion du Conseil stratégique des industries de santé, le lancement d'un fonds d'investissement dans les biotechnologies, abondé par le Fonds stratégique d'investissement (FSI) et des industriels, à hauteur de 140 millions d'euros.

Le FSI apportera 52 millions d'euros, soit 37% du total du fonds, baptisé InnoBio et dirigé par Laurent Arthaud, a précisé le FSI dans un communiqué lundi soir [PDF du communiqué de presse du FSI]

Lors de la réunion du CSIS, les industriels du secteur, français et étrangers, se sont engagés à contribuer au fonds lancé, pour soutenir les entreprises de biotechnologie qui se développent sur le territoire français, a indiqué le président de la République, saluant un secteur appelé à "créer des emplois à très forte valeur ajoutée".

La création du fonds avait été déjà évoquée à plusieurs reprises par des membres du gouvernement... lire le communiqué de presse de l'AFP du 26 Octobre 2009 - [PDF] dossier de presse de l'Elysée (sur Elysee.fr) -

Les chantiers de la 4ème réunion du Conseil Stratégique des Industries de Santé

extrait de l'article d'Octobre 2009 de Pharmaceutiques :

"...Les 11 chantiers du CSIS

1. Créer un fonds d'investissement dans le domaine des biotechnologies de la santé

2. Renforcer la politique de l'emploi et de la formation

3. Dynamisation de la collecte du renseignement et la répression des trafics de contrefaçons de médicaments

4. Doubler la recherche partenariale dans le domaine biomédical à trois ans

5. Faire de l'Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé un interlocuteur privilégié des industriels

6. Accélérer le développement de la bioproduction

7. Ouvrir le capital de la filiale biotechnologie du Laboratoire français du fractionnement et des biotechnologies (LFB)

8. Inciter l'activité de fabrication de spécialités pharmaceutiques

9. Améliorer le suivi des ventes de médicaments à l'exportation

10. Développer les outils liés à l'épidémiologie

11. Améliorer l'accès aux thérapeutiques."

source : Pharmaceutiques (lire l'article d'Octobre 2009) - Leem -

lundi 26 octobre 2009

Réunion du Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) à l'Elysée et engagement de l'industrie pharmaceutique dans le fonds biotechnologie

Réunion au sommet à l'Elysée [video sur elysee.fr] pour les industries de santé [26 octobre 2009 - Les Echos] -

...Après de très longs mois d'attente, le Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) se réunit cet après-midi, pour la première fois depuis près de trois ans. Maintes fois repoussée, cette rencontre au sommet entre les pouvoirs publics et les patrons de la pharmacie sera présidée par Nicolas Sarkozy en personne cet après-midi. Pas moins de cinq ministres - Christine Lagarde, Eric Woerth, Roselyne Bachelot, Valérie Pécresse et Christian Estrosi - seront également de la partie. Programme de travail : « L'attractivité du territoire national pour les plus grands groupes mondiaux du médicament et du dispositif médical », explique l'Elysée [communiqué de l'Elysée du 26 Octobre 2009]

La question des financements

Pour que la France « accueille davantage d'investissements », le Conseil stratégique doit se pencher sur le financement de la recherche en sciences du vivant par le futur grand emprunt, le développement de la bioproduction, l'organisation de la recherche publique, le fonds d'investissement dans les biotechnologies, la politique d'épidémiologie, les partenariats public-privé, la simplification administrative ou encore l'incitation à fabriquer des médicaments génériques en France... lire ce premier article du 26 Octobre 2009 sur lesechos.fr -

tableau de bord de l'industrie pharmaceutique française en 2009 (Les Echos 26 Octobre 2009)

[cliquer sur l'image ci-dessus pour l'agrandir]



L'industrie pharmaceutique s'engage dans le fonds biotechnologie [26 octobre 2009 - Les Echos ]

...L'industrie pharmaceutique s'est engagée lundi à contribuer majoritairement à un nouveau fonds d'investissement dans le domaine des biotechnologies de la santé qui sera doté de plus de 139 millions d'euros, annonce l'Elysée.
Cofinancé par le Fonds stratégique d'investissement (FSI), ce fonds sera dédié aux entreprises innovantes, dans lequel il investira directement.
Sa création est un des résultats du Conseil stratégique des industries de la santé qui s'est réuni lundi à l'Elysée [video sur elysee.fr]
Il aura pour mission "de réaliser des investissements de l'ordre de cinq à dix millions d'euros" dans le capital de sociétés, tout en restant en position d'actionnaire minoritaire.
La France compte environ 400 entreprises de biotechnologies de la santé, qui emploient 20.000 personnes. Leur développement est considéré comme "un élément d'attractivité majeur et durable pour l'implantation et le maintien des industries de la santé en France", souligne le Conseil dans un communiqué... lire ce second article du 26 Octobre 2009 sur lesechos.fr -