Moteur de Recherche dans l'Industrie Pharmaceutique [websites sélectionnés]

Loading

mardi 23 août 2011

Étude du secteur pharmaceutique en Amérique Centrale

Chambre Franco-Centroaméricaine du Commerce et de l’Industrie, Cámara Franco-Centroamericana de Comercio e Industria16/08/2011 - La Chambre Franco-Centroaméricaine du Commerce et de l’Industrie a réalisé en juin 2011 une étude sur les secteurs pharmaceutiques et cosmétiques en Amérique Centrale : une analyse du dynamisme et des opportunités de ces secteurs. Ce document n’est qu’une synthèse des tendances du marché pharmaceutique.

La taille du marché pharmaceutique d’Amérique Centrale et son stade de développement et son potentiel intéressent les laboratoires internationaux. De multiples facteurs économiques et sociaux expliquent le dynamisme et les opportunités de cette région.

La population centroaméricaine dépasse aujourd’hui les 41 millions d’habitants, soit un tiers de la population du Mexique. Cette augmentation s’accompagne d’une hausse de la population du troisième âge et d’un accroissement du pouvoir d’achat. On estime les dépenses de santé (incluant les médicaments) à 7,1% du PIB en moyenne en 2007.

Les traités de libre-échange conclus entre l’Amérique Centrale et de nombreux pays tels que les USA et le Canada et l’amélioration du cadre juridique (respect des règles de la propriété intellectuelle) ont stimulé l’activité économique et les échanges commerciaux de la région cette dernière décennie. Le Costa Rica qui est modèle régional de développement social a été un des précurseurs à développer une politique fiscale attractive pour faciliter l’implantation de multinationales.

Doté du tissu industriel le plus développé et de la main d’oeuvre la plus qualifié en Amérique Centrale, le Costa Rica est classé au second rang derrière le Panama, des pays d’accueil centroaméricains en matière d’investissements étrangers en 2010 (1300 millions de $).


Depuis 2005, le volume des importations de médicaments en Amérique Centrale est passé de 1395 millions de US$ à presque 2056 millions de US$ en 2010, soit une croissance de 47%. Sur la même période, les exportations de produits pharmaceutiques ont connu une croissance de 14.42% (variation : 499 millions de US$/571 millions de US$). En 2010, le Costa Rica est le premier importateur et exportateur de produits pharmaceutiques en valeur. El Salvador a supplanté le Guatemala au rang de premier exportateur en Amérique Centrale de produits pharmaceutiques en volume et le Honduras est quant à lui devenu le second importateur de produits pharmaceutiques en valeur.

On recense près de 630 laboratoires pharmaceutiques dans la région, 20 d’entre eux ont participé à 57% des ventes en 2010. Les laboratoires nationaux sont peu nombreux et relativement récents. La faible participation des entreprises locales est à la mesure du développement du marché des médicaments génériques qui ne représentent que 7% du marché en valeur... lire la suite du communiqué "Secteur Pharmaceutique Amérique Centrale" de la Chambre Franco Centroaméricaine de Commerce et d’Industrie -

vendredi 12 août 2011

Le premier « Concours Innovation » de Merck Serono s'est terminé avec succès

GENEVE, August 12, 2011 - Merck Serono annonce aujourd'hui la fin du Concours Innovation lancé au début de cette année et, à l'issue de la semaine de stage, dévoile les noms des lauréats. Ce programme a offert à 25 étudiants en science de la vie et en administration des entreprises, sélectionnés dans le monde entier, l'opportunité d'une initiation à la Recherche et Développement (R&D) dans l'industrie pharmaceutique, de développer leurs compétences entrepreneuriales et de transformer une idée originale en un plan de développement convaincant.

"Le "Concours Innovation" a remporté un grand succès et a fait naître de nombreuses idées innovantes, en grande partie du fait de la diversité des approches et des réflexions des professionnels expérimentés et des jeunes étudiants talentueux," a déclaré Dietmar Eidens, Responsable des Ressources Humaines au niveau mondial. "Nous sommes heureux d'avoir été à l'origine d'une telle opportunité visant à faire de l'innovation une réalité et à développer les talents d'aujourd'hui pour les projets professionnels de demain."

Merck Serono innovation cup 2011
Le plan de développement le plus convaincant décrit une idée de projet innovante en matière d'ingénierie des protéines et pourrait bénéficier à la R&D de Merck Serono dans tous ses domaines thérapeutiques majeurs.

L'équipe gagnante a été récompensée par un prix d'une valeur de 10 000 EUR ainsi que le trophée de l'Innovation décernés par un Grand jury, composé de managers Merck Serono senior issus de la R&D et du Développement du Portefeuille... lire la suite du communiqué de presse [PDF] de Merck Serono -

mercredi 3 août 2011

Hemobras et LFB : transfert de technologie entre la France et le Brésil

LFB[ 27 juillet 2011 ] - Paris, Brasilia - Nora BERRA, Secrétaire d’Etat chargée de la Santé, reçoit le LFB et Hemobras pour la signature d’un contrat de transfert de technologie dans le domaine des médicaments dérivés du plasma : un enjeu de santé publique et d’indépendance sanitaire - Hemobras et le LFB ont annoncé la signature, en présence de Mme Nora Berra, Secrétaire d’Etat chargée de la Santé, d’un important contrat de 6 ans dans le cadre d’un transfert de technologie concernant l’équipement et la validation pharmaceutique d’une usine de fabrication de médicaments dérivés du plasma au Brésil.

HEMOBRAS, société d’Etat brésilienne chargée du projet et futur exploitant de l’usine, a missionné le LFB pour la conception/réalisation et la validation pharmaceutique des ateliers et de l’usine implantée près de la ville de Goiana dans l’Etat de Pernambouc (Nord est du Brésil) située à 60 km de Recife. L’usine complète devrait être achevée dans 6 ans avec une mise en service progressive des différents ateliers dédiés aux produits. Sa capacité de fractionnement s’élèvera à 500 000 litres de plasma par an et pourra à terme, en fonction des produits, couvrir de 20% à 100% des besoins des patients brésiliens. Six médicaments indispensables à la santé humaine développés par le LFB seront produits « sous licence » dans cette usine : Une immunoglobuline polyvalente intraveineuse, un facteur VIII, un facteur IX, l’albumine, le facteur von Willebrand et le complexe prothrombique.

Mme Nora Berra Secrétaire d’Etat chargée de la Santé

Le contrat de collaboration d’un montant global de l’ordre de 150 millions d’Euros couvre l’acquisition, l’assemblage et la qualification opérationnelle des équipements nécessaires à la fabrication des différents médicaments dérivés du plasma qui seront produits dans l’usine ainsi que la validation pharmaceutique des ateliers et des procédés de fabrication licenciés.

Hemobras a également missionné le LFB pour assurer un programme de formation de son équipe d’encadrement brésilienne dans les usines françaises de ce dernier. Au cours de ces cycles de formation de plusieurs mois, cette équipe maitrisera l’expertise des procédés et les aspects pharmaceutiques liés à la fabrication des médicaments du plasma afin de former à son tour l’ensemble des équipes soit environ 150 personnes dans sa propre usine à Goiana.

Hemobras
Hemobras est responsable pour sa part de la construction proprement dite de l’usine et de l’enregistrement au Brésil des produits fabriqués dans cette dernière.
Au terme de ce projet, Hemobras sera donc l’opérateur national du fractionnement Brésilien... lire la suite du communiqué de presse du ministère de la santé - communiqué de presse du LFB - communiqué de presse d'Hemobras -